Ai-je la démangeaison d’entendre des choses agréables?

En 2014, alors que je considérais le passage ci-dessous en pensant ne pas être directement concernée, je fus étonnée de me rendre compte que je l’étais bien plus que je ne le pensais.

2 Timothée chapitre 4 versets 3 ayant la démangeaison d’entre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

Dans le contexte de sa lettre à Timothée, Paul y évoque les conséquences d’une telle disposition de cœur – la démangeaison d’entendre des choses agréables. Celui qui a la démangeaison d’entre des choses qui lui sont agréables, rejette la vérité de DIEU et se cherchera des docteurs/enseignants pour lui prêcher ce qu’il veut entendre, des messages doucereux comme par exemple : « Viens à JÉSUS et tu seras toujours heureux, il ne t’arrivera rien de mal »  ou « Une fois que tu es né(e) de nouveau, tu peux vivre comme tu veux après car tu as la garantie de finir au ciel et non en enfer » ou encore « Pas besoin de se discipliner car nous sommes sous la grâce… DIEU comprendre » et j’en passe.

Ce n’est peut-être pas ton cas comme je dois l’avouer ce ne fût pas le lien, du moins pas de cette manière-là. Je ne recherchais certes pas une foule de docteurs/prédicateurs pour me dire ce que je voulais entendre mais cette inclinaison de mon âme me conduisait bien à une telle recherche…

… auprès de CELUI QUI sonde les cœurs et les reins

Il est fort probable que tu ne cours pas de prédicateur en prédicateur,  à la recherche de message doucereux mais se pourrait-il que tu recherches ces paroles/messages flatteurs (mensongers donc) auprès de DIEU et ferme tes oreilles à ce qu’IL te dit lorsque cela ne va pas dans ton sens?

Quelle idée n’est-ce pas? S’il faut chercher à être flatté(e), ce n’est certainement pas auprès de CELUI QUI est VÉRITÉ que nous irons, n’est-ce pas? Pourtant… Pourtant… Pourtant…

Lorsque LE SAINT ESPRIT me parle et que je reconnais pertinemment que c’est Sa voix que j’entends mais que j’essaie de « négocier » pour ne pas obéir simplement comme un enfant  à ce qu’IL a clairement dit ou encore que je me séduise en croyant que j’ai besoin de discerner s’il s’agissait bien de Sa voix ou non alors que je sais très bien que c’est DIEU QUI a parlé …

Lorsque je prétexte le besoin d’être convaincu(e) avant d’obéir alors que je sais sans l’ombre d’un doute que c’est la voix de DIEU que j’ai entendue – DIEU parle de différente manière, je ne parle pas forcément d’entendre de manière audible – …

Lorsque je suis repris(e) par une tierce personne et que je sais dans mon fort intérieur que c’était bien DIEU QUI m’a repris(e)/interpellé(e) au travers de cette personne mais que j’agis comme si je n’étais pas du tout concerné(e), comme si ce canal (cette personne) par lequel CELUI QUI sait toutes choses a choisi de Se servir n’était pas dans son bon sens …

Lorsque j’agis ainsi, je rejette ce que DIEU me dit –  et par conséquent je LE rejette LUI –  parce que cela ne me plaît pas, parce que j’ai la démangeaison d’entendre ce qui m’est agréable, au point que le message qui émane de ma vie traduisant l’inclinaison de mon cœur est le suivant : 

« MA vérité à moi et non pas LA vérité de DIEU. Si c’est ce que je VEUX entendre alors je prendrai la peine de considérer autrement je le mépriserai parce que ce n’est pas ce que je VEUX entendre . »

Lorsque j’agis ainsi, j’ai la démangeaison d’entendre des choses qui me sont agréables. Ce qui m’intéresse n’est pas la vérité mais « MA vérité » c’est à dire ce que je veux entendre.

Le plus triste est que le croyant peut faire preuve d’une telle hypocrisie dans sa communion avec LE SAINT au point qu’il se séduise lui-même à ne plus s’en rendre compte. Il croit alors que la prière est le fait de parler de la bouche pendant que l’âme dit un message contraire (l’hypocrisie donc). Il prononcera beaucoup de paroles dans la prière mais elles seront pour la plupart vides de sens et non-entendues de DIEU parce qu’elles sont mensongères (Lire la note La prière injuste).

Il pensera que le plus important est de dire des phrases comme « SEIGNEUR YESHUA/JÉSUS je T’aime tant, je T’aime plus que tout, je veux TE connaître autrement/plus profondément, c’est mon plus grand désir … » alors que son style de vie atteste qu’il ne L’aime pas ou du moins qu’il est très léger dans son amour pour DIEU et manque de profondeur.

LE SAUVEUR n’a-t-IL pas LUI-Même prononcé les paroles suivantes au sujet de ce qu’est l’amour véritable pour LUI? :

Jean chapitre 14 verset 21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.

Jean n’a-t-il pas écrit ceci en dans sa première épître au chapitre 5 des versets 2 à 5 « 2 Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.3 Car l’amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.5 Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? »?

Pourtant, le croyant qui a la démangeaison d’entendre des choses agréables considérera son style de vie qui est très différent de celui qui aime DIEU et pensera tout de même « Bien sûr que j’aime DIEU, je L’aime ». Si jamais une personne avait le « malheur » de lui faire comprendre – par amour – qu’il n’aime pas vraiment DIEU ou qu’il est tiède et encourt le risque d’être vomi par LE SAINT, il refusera de s’examiner, il réagira mal, se justifiera, criera à l’injustice et au manque d’amour. Pourquoi une telle réaction? 

Parce que le cœur est séduit à force de se bercer d’illusions, de demeurer dans le mensonge et de s’être fait un dieu à son image, un dieu qui ne semble pas être gêné avec son cœur partagé, avec sa tiédeur.

Il niera toujours l’évidence, raidira le coup au lieu de s’humilier et de reconnaître devant LE SAINT ESPRIT ce qu’il en est réellement afin de chercher Son aide. Il préférera continuer à paraître pieux. S’il est pesé dans cet état sur la balance de DIEU, il sera trouvé léger, inconsistant, hypocrite et menteur mais il n’en a même pas conscience. Ces paroles adressées par LE CHEF de L’Église le concerne à un point qu’il ne peut s’imaginer… Comment le pourrait-il à moins de choisir d’entendre la vérité qui est différente de ce qui lui plaît?

Apocalypse chapitre 3 versets 14 à 22 14 Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:15 Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant!16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.17 Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,18 je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi.20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises!

… auprès des Hommes

Celui qui est ainsi, fuira les personnes qui lui disent la vérité qu’il ne veut justement pas entendre, fuira la présence de ceux et celles qui loin d’être parfaits sont vrais avec DIEU et font tous leurs efforts pour LE vivre… La présence de ces disciples décidés à vivre DIEU expose la fausseté de son cœur et sa conscience l’accuse quant à la séduction dans laquelle il est.  C’est ainsi que pour continuer à paraître et à faire taire toujours un peu plus sa conscience, il préférera la compagnie de croyants tièdes comme lui ou encore des inconvertis qui le tiendront en haute estime à cause de ses « principes moraux » quant il sait pertinemment quel est le regard que le monde spirituel (DIEU et Son armée ainsi que satan et ses démons qui l’observent y compris lorsque d’autres humains ne le voient pas) porte sur son style de vie.

Je repose de fait la question en titre : as-tu la démangeaison d’entendre des choses agréables?

Lorsque je me rendis compte que j’avais la démangeaison d’entendre les choses agréables, je me mis devant LE SAINT. Jour après jour, lorsqu’il expose directement ou au travers d’une tierce personne, j’apprends à reconnaître, je reconnais ce qu’il en est, je retiens ce que j’ai à retenir et je m’humilie devant LUI pour LUI obéir et c’est possible car Ses commandements ne sont pas pénibles pour ceux qui L’aiment (Lire attentivement 1 Jean chapitre 5).

Cesse de te séduire. Il est temps d’avoir non plus la démangeaison d’entendre des choses agréables mais d’avoir la soif et la faim d’entendre et d’obéir à la vérité de DIEU quelque soit ce qu’il t’en coûte… en somme, il est temps d’être simplement un(e) vrai(e) chrétien(e) (= comme LE CHRIST).

En conclusion, rappelons que si tu vis ainsi avec cette démangeaison d’entendre non LA vérité QUI est JÉSUS LE CHRIST mais « TA vérité c’est à dire ce qui t’arrange », ce n’est pas parce que tu ne peux pas faire autrement mais bien parce que c’est ce que tu VEUX. Il te revient de fait de te détourner de cette voix et de revenir sur le sentier de la justice et de la vérité autrement, tu manqueras toujours de profondeur spirituelle à cause de l’hypocrisie à laquelle tu t’es attaché(e).

J’ai eu dernièrement à demander pardon à un frère qui m’a toujours parlé avec vérité, y compris lorsque cela ne me plaisait pas. Par amour véritable pour moi, il a encouru le risque que je réagisse mal (= c’est une attitude charnelle = immature, donc, absolument pas spirituelle) mais il m’a confrontée à la vérité. Pendant longtemps je l’ai méprisé à cause de la mauvaise disposition de mon cœur mais lorsque j’ai vu et ai commencé à voir les choses avec le bon regard, cela a nécessité une repentance auprès de DIEU et aussi auprès de mon frère dans la foi envers qui j’ai été tellement injuste. Ces quelques mots en conclusion pour rappeler à quelqu’un qu’il est bon de s’humilier devant DIEU dans un premier temps mais ensuite, je crois que lorsque cela est possible, il est bon et juste d’aller aussi nous humilier auprès de ceux que nous avons offensés, méprisés alors que nous avions la démangeaison d’entendre des choses agréables. C’est pourquoi, j’espère que tu choisiras – si c’est ainsi que LE SAINT ESPRIT te conduit à agir –  de t’humilier aussi auprès des personnes qui a un moment où à un autre se sont tenues dans ta vie et t’ont dit non ce que tu voulais entendre mais la vérité dont tu avais besoin car elles ne cherchaient pas leurs intérêts mais les tiens… mais cela tu ne le réalisais pas étant donné que ton cœur mal disposé t’aveuglait.

NB : DIEU résiste aux orgueilleux mais IL fait grâce aux humbles. Le temps est venu de s’humilier sous Sa main puissante.

Lire les notes suivantes pour approfondir : L’amour est différent du sentimentalisme Le masque du chrétien Combat pour l’authenticité Un chrétien tiède est-il sauvé?Le chemin du milieu Un dieu à mon image Un ennemi invisible et pourtant bien réel

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.