Femme pour ton couple, DIEU t’appelle à la prière

Je rends grâce à Dieu, qui répond à mes questionnements sur le positionnement de la femme dans le couple et qui m’éclaire petit à petit sur ce qu’il attend d’elle. Père fais de moi une aide véritable pour mon époux, un soutien de qualité pour lui !

Le mariage n’est pas chose simple, je le sais et c’est avec grande humilité que je partage ce que le Seigneur m’a mis à cœur. Le Seigneur m’a parlé de ces choses lorsque je pensais à un film chrétien que j’ai pu regarder dont le titre est « War room« . Ce film raconte l’histoire d’un couple Chrétien non fervent dont le mari a frôlé la pratique de l’adultère, et qui a ensuite été restauré lorsque la femme s’est levée dans la prière pour le soutenir.

Ma prière sincère et que si tu ne priais plus vraiment ou pas assez, ou alors en négligeant l’impact et la nécessité de tes prières pour le Adam dont tu es la Ève, que cela change après cette lecture au nom de Jésus Christ.

« Matthieu 26 : 36-44« 
Nous connaissons tous ce terrible passage qui nous parle de Gethsémané. Par la grâce de Dieu, voyons le sous un autre angle, d’une manière prophétique. A Gethsémané le Seigneur savait par où il passerait, il savait les moqueries, les insultes, les coups, les mortifications dont il ferait l’objet.
Il savait qu’Il finirait cloué à la croix du lieu du crâne. Lui qui était 100% Dieu et 100% homme avait besoin à cet instant précis de l’assistance de ses disciples.

Dans ce jardin, Il leur confia sa tristesse, son angoisse, l’époux se montra à eux dans sa plus grande faiblesse. Dans son moment de peine, Il demanda à ses intimes un soutien intense dans la prière.

Les disciples ont connu la peine de l’époux. Dans cette angoisse, Il leur a demandé avec désespoir de le soutenir en priant avec lui. J’imagine la voix de mon Seigneur qui devait certainement être nouée, tremblante ! Jésus ne leur a pas demandé d’aller à la croix à sa place car l’époux ne laisserait pas porter à son épouse bien aimée ce que lui seul doit porter. Il leur a simplement demandé de prier avec lui ! Mais il se tenait un peu à l’écart pour être tout de même seul devant Dieu durant ce moment de supplication car ce qu’Il disait au Père, ce lourd fardeau dans son cœur, cette ferme décision qu’il devait tenir qui est de faire non pas sa volonté mais celle du Père, ne pouvait être supporté que par lui seul ! 

Ses disciples, ses intimes n’auraient certainement pas supporté ce poids là ! La preuve, ils se sont endormis de tristesse, nous dit la parole. Après tout, L’époux allait leur être ôté. Qui supporterait cela ? Quelle femme amoureuse encaisserait cela ?

L’épouse est celle qui connait la peine de son époux, elle connaît ses moments d’effroi mais elle doit savoir demeurer malgré tout éveillée, le soutenant avec ferveur dans la prière.

Puis ce sera l’époux qui devra se tenir devant Dieu seul à l’écart, afin de prendre des décisions importantes qui auront des conséquences sur toute sa famille.

C’est lui qui portera ce fardeau devant Dieu que la femme ne pourrait supporter. Je réalise combien le rôle de l’homme est difficile. Dieu sait pourquoi il ne nous a pas donné cette charge à nous les femmes car nous ne l’aurions sûrement pas supporté ! Pourtant beaucoup de femmes se plaignent de leurs maris, ce qui est parfois compréhensible car ils ne sont pas parfaits non plus. Bien sûr je ne parle pas ici des maris non convertis, mais de ceux qui aiment véritablement Jésus.

femme pour ton couple DIEU t'appelle à la prièreLes femmes que nous sommes aimons nous plaindre, les condamnant parfois trop vite et trop facilement ! Je me souviens que pour mes fiançailles, alors qu’il y avait pas mal de pression au niveau des familles, mon fiancé mettait du temps « selon moi » pour prendre certaines décisions qui étaient très importantes. De ce fait, je me plaignais, mais lui se tenait devant Dieu afin de s’assurer de prendre les bonnes décisions malgré la pression.

Tout cela afin que ma famille soit honorée selon les principes du Seigneur. Mais, j’étais trop dans mes plaintes pour le réaliser à ce moment-là. Se plaindre ne signifie pas toujours avoir raison !

Dans certains couples, lorsque le mari ose s’ouvrir, se montrer à sa femme dans sa faiblesse, il peut entendre des phrases telles que « SOIS UN HOMME » ! D’autres trouvent leurs femmes endormies, ne les soutenant pas correctement dans la prière ou alors des femmes qui veulent carrément prendre la place de leur époux. Les défauts de ces hommes sont dit tout haut !

Mais sont-ils soutenus réellement ? Sommes-nous ces épouses qui se tiennent éveillées dans la prière, partageant la peine de leur époux, qui a désespérément besoin d’aide ? En criant à Dieu pour que ce dernier fasse seulement la volonté de Dieu, pour que l’Esprit l’éclaire afin de trouver cette volonté parfaite. Portons-nous dans nos cœurs leurs fardeaux ?

Connaissons-nous la charge d’être le capitaine d’un bateau et de tout son équipage ? De veiller à ce que le bateau ne heurte pas de trop gros rocher, qu’il ne coule pas lors des marées hautes. La responsabilité d’endosser devant Dieu les conséquences parce qu’on n’aura pas pu arrêter le bateau à temps pour éviter le drame du Titanic !

Oh Femmes ! Mon cœur se serre pour mon fiancé ! Que le Dieu dont toutes les familles tirent son Nom, puisse soutenir tous les chefs de foyer pour qu’ils puissent faire face à tous les esprits méchants qui peuvent menacer nos relations, nos maisons.

Ne nous arrêtons pas au constat de leurs faiblesses, mais levons nous en guerre dans la prière pour détruire l’esprit d’adultère, de querelle , levons nous pour démolir la sirène des eaux qui est la base de beaucoup de ruines. Alors prie que toutes les faiblesses en lui que tu connais soit ôtées au nom de Jesus !

Ils ne peuvent pas être parfaits, cette charge est bien trop grande pour ne pas avoir de petites failles ici et là. Mais Jésus, le chef de l’homme, est présent pour leur enseigner toutes choses. Espérons en Dieu mes sœurs et ne soyons pas troublées { 1 pierre 3 :4-6}

Mon Esprit a pris conscience et mon âme a bien accepté, que cette place d’aide et de soumission que le Seigneur nous a donnée est vraiment une position d’amour et de bienveillance c’est pour nous protéger, nous femmes. Je parle bien de l’âme qui accepte car souvent c’est là que se trouve le problème (ceci est encore un autre enseignement qui n’est pas le sujet ici). Aimons cette place car elle est riche, valorisante et indispensable !

Ne sommeillons donc pas comme les disciples qui n’ont pas tenu face à la tristesse. Le Seigneur lorsqu’il a vu les disciples qui ne priaient pas avec lui, a été très attristé lui qui les aimait tant, c’était pour eux et pour l’humanité qu’il se tenait là dans la prière dans cette souffrance.

L’Homme se bat pour sa famille, son épouse, leurs enfants. Que ces hommes qui répondront pour nous devant le Seigneur comme Christ a rendu compte pour son épouse devant le Père, ne soient pas attristés nous trouvant endormies ! La plus grosse part est à eux, bien que nous avons la nôtre qui n’est pas du tout moindre mais premièrement PRIONS intensément pour eux, bâtissons avant tout dans la prière.

Le Seigneur ne nous demande pas de prendre leur place mais de premièrement prier !

Sourcehttp://www.lecoeurdedebora.fr/424831897

pour aller plus loin Lire aussi les notes suivantes :

LE RÔLE DE LA FEMME DANS SON FOYER

Philippe et Nana : JÉSUS A RESTAURÉ NOTRE MARIAGE – Témoignage

LE DIEU QUI ramène l’amour dans le foyer et empêche le divorce – Témoignage de Gwen Wilkerson

Mère au foyer : choisir de rester à la maison

INFILTRATION DU FÉMINISME DANS L’ÉGLISE

Le renoncement à nos droits les plus légitimes POUR GAGNER L’AUTRE

Ne baisse pas les bras concernant ton mariage : RENTRE ET AIME TA FEMME

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.