Justification et Régénération : Une NOUVELLE NATURE

de  le 2013-03-12

Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. – Matthieu chapitre 7 versets 15 à 20

Selon ces versets, la régénération n’est pas seulement une nouvelle naissance, mais aussi une nouvelle nature. Bien que le mot « nature » ne soit pas utilisé dans ce passage, c’est évident que c’est précisément le concept qui prédomine. En fait, notre nature ne représente pas ce que nous possédons, mais plutôt qui nous sommes. Dans ce passage, il y a deux types d’arbresle bon arbre et le mauvais arbre. Nous pouvons ainsi apprendre quatre leçons :

  • Il n’existe que deux types d’arbres

Selon le Seigneur Jésus Christ, un arbre est soit « bon » ou « mauvais ». Chaque homme est soit un « buisson d’épines » ou une « vigne », une « figue » ou un « chardon ». Il n’y existe aucune nature mi-chemin, tel qu’un fruit moitié figue et moitié chardon. De plus, un fruit ne peut pas avoir deux natures. Ainsi, de la même façon qu’un arbre ne peut pas être un buisson d’épines et une vigne en même temps, un homme ne peut pas avoir deux natures.

  • Les arbres portent fruit selon leur nature

« Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits » (verset 17). En autres mots, le type de fruit dépend du type (nature) d’arbre. Les vignes produisent des raisins, tandis que les buissons d’épines produisent des chardons. Remarquez comment la déclaration du Seigneur est absolue :

« Tout bon arbre porte de bons fruits ».

Cher lecteur, ne laissez personne vous tromper par de vaines paroles et ne vous trompez pas vous-mêmes en croyant que « certains bons arbres produisent de mauvais fruits ». Selon notre Seigneur Jésus Christ, ceci est impossible! Bien que le Chrétien commette le péché et bronche de plusieurs manières, sa vie est inévitablement caractérisée par de bons fruits, plutôt que des « épines et chardons ». Pour qu’il n’y ait aucun doute, le Seigneur le déclare avec insistance dans le verset 18 :

« Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. »

 De la même façon qu’un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruit, un mauvais arbre ne peut pas porter de bons fruits. Ainsi, un homme régénéré ne peut pas porter de mauvais fruit, tandis qu’un homme non-régénéré ne peut pas porter de bon fruit. Nous pouvons attacher une pomme à un buisson d’épines, mais ce buisson ne produira jamais de pommes. Dans le prochain verset, nous apprenons ce qui arrive à l’arbre qui ne produit pas de bon fruit :

« Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. »

  • Le fruit de l’arbre démontre sa véritable nature

Le fruit de l’arbre ne transforme pas l’arbre; il démontre ce que l’arbre est véritablement. Le Seigneur Jésus nous indique à propos des faux prophètes :

« Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (verset 16).

C’est pourquoi Il nous a donné cet enseignement à  propos des bons arbres et des mauvais arbres. Ensuite, Il a répété au verset 20 :

« C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez».

Le fruit de l’arbre ne transforme pas l’arbre : Personne ne peut devenir une vigne en produisant des raisins! Seulement un miracle de Dieu peut nous transformer en ce que nous ne sommes pas! Au contraire, le fruit révèle ce que l’arbre est véritablement : la production de raisins est la preuve que ce miracle de Dieu s’est déjà produit.

Ce principe est également illustré lorsque Jésus discute avec les Juifs dans Jean chapitre 8 verset 47 :

« Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu».

Remarquez encore une fois que le fruit de l’arbre ne transforme pas l’arbre; il révèle plutôt ce qu’il est. Plusieurs personnes croient que notre réponse aux « paroles de Dieu » nous transforme pour que nous puissions être « de Dieu ». Jésus nous déclare le contraire.

C’est parce que nous sommes « de Dieu » que nous répondons de manière appropriée aux « paroles de Dieu ».

Cette même vérité est illustrée dans Jean chapitre 10 versets 26 à 27 :

 « Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. »

Une fois de plus, notre Seigneur nous démontre clairement que les hommes ne deviennent pas des brebis en croyant – tel que plusieurs le croient – mais qu’ils croient puisqu’ils sont des brebis! Quel miracle glorieux! La régénération nous donne une nouvelle nature!

  • Les mauvais arbres peuvent être reconnus

Contrairement à l’opinion populaire, nous pouvons faire la distinction entre les vrais croyants et les faux croyants. Le Seigneur Jésus Christ nous l’assure deux fois dans les versets ci-présents :

« Vous les reconnaîtrez » (verset 16); « C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (verset 20).

Lorsque nous posons la question, « Comment est-ce que nous les reconnaîtrons? », notre Seigneur nous répond :

« À leurs fruits ».

Ceci ne signifie pas que nous pouvons trouver tous les Chrétiens dans une assemblée en moins de cinq minutes. Souvent, ceux qui semblent forts dans la foi se détournent de la foi, tout comme certaines personnes qui semblent avoir une foi très faible deviennent fermes. Avec le temps, nous voyons ceux qui sont vraiment dans la foi. Ceux qui ont une fausse profession de la foi en Christ seront révélés avec le temps :

« Et lorsque la tige monta et produisit du fruit, alors l’ivraie aussi parut. »

Un des versets qui est souvent cité lors d’une discussion à propos de la véritable conversion est : « Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés » (Matthieu chapitre 7 verset 1). Habituellement, ceux qui citent ce verset ignorent que ces paroles se trouvent à seulement quelques versets de la déclaration du Seigneur que nous reconnaîtrons les hommes par leurs fruits (verset 16). Par conséquent, le commandement de ne pas « juger » ne peut pas signifier que nous ne devons pas « discerner ». En fait, notre Seigneur nous avertit au verset 6 :

« Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, ni ne jetez vos perles devant les pourceaux. »

Comment pouvons-nous savoir qui sont ces « chiens » et ces « pourceaux », si nous refusons de « juger », soit de « discerner »?

En fait, le Seigneur Jésus nous commande de juger, toutefois « pas selon l’apparence », mais plutôt « selon la justice ».

Les bons arbres représentent les justes 

Ou faites l’arbre bon et son fruit bon, ou faites l’arbre mauvais et son fruit mauvais, car l’arbre est connu par son fruit. Race de vipères, comment, étant méchants, pouvez-vous dire de bonnes choses? Car de l’abondance du cœur la bouche parle. L’homme bon, du bon trésor, produit de bonnes choses, et l’homme mauvais, du mauvais trésor, produit de mauvaises choses. Matthieu chapitre 12 versets 33 à 35 

Ces versets réitèrent les quatre leçons que nous avons apprises dans Matthieu chapitre 7 versets 15 à 20. De plus, nous apprenons une cinquième leçon qui était auparavant implicitement enseignée : Selon notre Seigneur Jésus Christ, nous pouvons reconnaître que certains hommes sont « bons », tandis que d’autres sont « méchants ».

Cher Chrétien, croyez-vous que vous êtes un « homme bon »?

C’est vrai que sans Le Christ, aucun de nous ne peut avoir de la bonté. Dans ce sens, « Nul n’est bon, sinon un seul, Dieu ». Cependant, bien-aimé, nous avons Le Christ! La Bible décrit Barnabas comme « un homme de bien, plein d’Esprit Saint et de foi ». De plus, Paul décrit les Chrétiens à Rome comme étant « pleins de bonté ». Si notre théologie ne nous permet pas d’utiliser de tels mots, notre théologie n’est pas biblique. Dieu a accompli un miracle dans le cœur de chaque Chrétien! La régénération nous donne une nouvelle (bonne!) nature.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.