La mort : le rendez-vous de tous les humains

Il nous est réservé à tous de mourir un jour et après cela viendra le jugement de DIEU, après quoi chacun devra se tenir devant LE DIEU SAINT pour rendre compte de la vie que chacun aura menée sur la terre des vivants.

Une fois que nous mourons, c’en est fini pour nous : soit nous avions fait la paix avec DIEU en JÉSUS CHRIST QUI est LE SEUL CHEMIN vers la vie éternelle soit nous lui avions été rebelles en vivant COMME BON NOUS SEMBLAIT et là, la finalité n’est pas le paradis mais la mort éternelle, l’enfer.

à quoi sert il à l'homme de gagner le monde s'il perdait son ameIl faut préciser que l’enfer, ce lieu de souffrances et de tourments n’a pas été créé par DIEU pour les hommes mais pour le diable et tous ses démons.

Matthieu chapitre 25 verset 41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

Malheureusement, l’Homme a qui a été donné la faculté de choisir entre la vie et la mort, a eu à choisir et continue de choisir la mort en vivant pour ses propres intérêts égoïstes, vie qui a pour finalité la mort éternelle, la séparation éternelle d’avec DIEU sans possibilité de revenir en arrière.

Cela n’est toutefois pas une fatalité, il est possible de choisir une autre vie, la véritable vie :

Jean chapitre 10 versets 9 à 11 9 Je (JÉSUS) suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

Le monde dans lequel nous sommes est en ébullition, des personnes meurent jour après jour pour diverses causes et les informations nous relatent quelques-unes de ces tragédies (morts à cause des guerres, des famines, des épidémies…) qui, quelques fois il faut l’avouer, ont laissé certains d’entre nous indifférents. Indifférents car impuissants face à l’atrocité, impuissants et résignés face à la barbarie, impuissants et abusés face au manque d’humanité.

D’autres refusent de rester sans rien faire et s’engagent de diverses manières pour militer contre l’égoïsme de l’Homme et face à la souffrance causée par toutes ces morts, le désir de ne pas les oublier poussent certains à défendre la mémoire de ceux qui ont déjà eu rendez-vous avec la mort, pour ne pas les oublier, pour les garder vivants par le souvenir.

Ce qui va suivre pourrait paraître cruel à quelqu’un mais il nous faut être lucides. Pour ceux qui sont morts, il n’y a plus rien à faire. Nos actes aussi divers et variés soient-ils ne change rien au sort de ce qui sont partis et l’honneur que nous voulons pour leur mémoire n’est que vanité en ce qu’il ne leur sert à rien pour l’éternité de leurs âmes. 

Pour les hommes qui sont encore vivants et qui ne sont pas encore conscients de leur besoin de JÉSUS pour le salut de leurs âmes, nous, croyants en JÉSUS CHRIST, avons le devoir de prier sincèrement pour que LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST intervienne et Se révèle à eux, et par conséquent, leur annoncer l’Évangile, la bonne nouvelle de DIEU pour les hommes.

Dans Écclésiaste chapitre 7 au verset 2 dans la Bible : Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin; car c’est là là fin de tout homme et celui QUI VIT PREND LA CHOSE À CŒUR.

Que chaque fois où chacun de nous sera confronté à la mort d’un membre de son entourage ne soit pas source de réactions ponctuelles pour qu’ensuite chacun retourne à sa vie comme avant, sans aucun changement. Bien au contraire, que cela nous fasse chacun réfléchir en nous posant la seule question valable dans la circonstance : si la mort avait frappé à ma porte et que j’étais mort(e), où serai-je allé(e)?

De même que nous préparons notre avenir sur terre par le fait d’étudier, d’épargner, de mûrir nos choix, réalisons que l’avenir ÉTERNEL de notre âme est tout aussi important si ce n’est plus car il est question de se préparer pour le lieu où nous demeurerons sans que jamais cela ne prenne fin. Dans la conscience collective, certains pensent « je n’ai jamais tué, je suis quelqu’un de bien, j’irai au paradis ». Or ce n’est absolument pas ce que DIEU dit de l’homme :

Romains chapitre 3 verset 10 à 12 il n’y a point de juste, MÊME PAS UN SEUL, nul n’est intelligent, NUL NE CHERCHE DIEU, tous sont égarés, tous sont pervertis, il n’y en a AUCUN QUI FASSE LE BIEN MÊME PAS UN SEUL.

des ténèbres à la lumièreQue faire alors si c’est ainsi que DIEU voit les hommes? Qui pourra aller au paradis sur la base de ses bonnes œuvres? AUCUN!
Par contre sur la base du sacrifice que JÉSUS CHRIST a accompli (mourir parce que DIEU LE jugeait à CAUSE DES PÉCHÉS DE TOUTE L’HUMANITÉ puis revenir à la vie/ressusciter pour sauver TOUTE personne qui placera sa foi en LUI Seul).

Ainsi donc TOUS N’IRONT PAS AU PARADIS contrairement à ce qu’affirme un chant, ce n’est pas vrai.

C’est la raison pour laquelle JÉSUS a dit «  JE suis LE CHEMIN, LA VÉRITÉ et LA VIE. Nul ne vient au PÈRE QUE PAR MOI ». En matière du salut de nos âmes, tous les chemins ne mènent pas au ciel c’est pourquoi l’amour pour notre prochain doit nous pousser à leur présenter la vérité et laisser DIEU ensuite les convaincre comme IL l’a fait pour nous hier.

Lire : Annonçons l’évangile de JÉSUS CHRIST + Notre mission : annoncer et non convaincre

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La mort : le rendez-vous de tous les humains – JÉSUS CHRIST est ma vie | leblogdesther

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.