L’anesthésie du péché‏

Bonjour,

Anesthésie : perte locale ou générale de la sensibilité, en particulier de la sensibilité à la douleur (analgésie), produite par une maladie du système nerveux ou par un AGENT ANESTHÉSIQUE (dictionnaire Larousse).

Pour certains soins médicaux, le patient est anesthésié. Celui-ci ne ressent en principe plus de douleur et cela peut-être un vrai répit surtout lorsque la maladie causait une souffrance intense. Seulement l’effet de l’anesthésie est TEMPORAIRE et tôt ou tard, il finira par s’estomper et le patient devra revenir à la réalité savoir qu’il a une partie de son corps qui est souffrant, malade et il devra faire face à la douleur qui en résulte.

Je me souviens avoir vécu quelques heures de soulagement après avoir été anesthésiée pour des soins dentaires. Toutefois le dentiste m’avertit que je ressentirai de nouveau la douleur dans 3 heures. Pendant 3 heures j’étais comme sur un nuage, plus de douleur, tout allait bien…EN APPARENCE DU MOINS car en vérité j’avais toujours une dent malade et cela même si je ne ressentais pas la douleur. Une fois les 3 heures passées, mon visage changea comme me le fit remarquer un croyant car la douleur revenait petit à petit jusqu’à atteindre son paroxysme dans la soirée. J’étais de nouveau face à la réalité.

Tôt ou tard, l’effet de l’anesthésie qui nous rend insensibles pendant un temps cesse et le retour à la réalité est douloureux.

Je me sers de cette illustration pour parler de l’ANESTHÉSIE DU PÉCHÉ.

Rappelons que LE péché nous parle de la désobéissance à DIEU et de fait inclut tous les différents aspects (mensonge, haine, jalousie, rébellion, impolitesse…).

Texte de référence : Luc chapitre 15 versets 11 à 32  11 Il (JÉSUS CHRIST) dit encore : Un homme avait deux fils.12 Le plus jeune dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien.13 Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche.14 Lorsqu’il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.15 Il alla se mettre au service d’un des habitants du pays, qui l’envoya dans ses champs garder les pourceaux.16 Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait.17 Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!18 Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi,19 je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires.20 Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.21 Le fils lui dit: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.22 Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.23 Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous;24 car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.25 Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.26 Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était.27 Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras.28 Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d’entrer.29 Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d’années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis.30 Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras!31 Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi;32 mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.

Dans cette parabole, LE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST parle d’un fils qui s’enfuit loin de son père et dilapide son héritage en vivant une vie de débauche. Tout le long durant, il avait, je pense, l’air heureux, tout SEMBLAIT bien aller mais la vérité est que cet enfant était dans la désobéissance, faisant sa propre volonté et non celle de son père donc il n’allait pas bien en vérité, contrairement à ce qu’il pouvait penser.

Cet enfant parle de toi et moi à chaque fois que nous désobéissons à DIEU pour choisir de faire notre volonté, laissant ainsi LE péché constituer un mûr entre DIEU et nous (Lire Ésaïe chapitre 59). Plus le croyant demeure dans cet été (dans la désobéissance), plus il s’endurcit et devient INSENSIBLE à la voix du SAINT ESPRIT QUI convaint de péché (Lire Jean chapitres 14 à 16). Ainsi, l’agent anesthésique qu’est le péché est en train d’agir et de prendre de l’ampleur.

Si le croyant ne réagit pas, ne CHOISIT PAS de réagir, il en arrivera au point de justifier aujourd’hui ce qu’il savait hier être contraire à la volonté de DIEU.

Hier il savait que mentir était contraire à la volonté de DIEU, aujourd’hui, sous l’effet de l’ANESTHÉSIE DU PÉCHÉ, ce croyant finit par penser que certains mensonges sont utiles et que dans ces cas, il ne s’agit pas vraiment d’un péché…

Le problème est que plus l’effet de l’anesthésie sera actif dans sa vie, plus dévastatrices seront les conséquences auxquelles il devra faire face.

Dans Luc au chapitre 15, cet enfant a CHOISIT de rentrer en lui-même, de refuser se continuer à faire « comme si tout allait bien » afin de considérer la vérité : il a perdu sa dignité de fils alors que les serviteurs dans la maison de son père ont une meilleure condition que la sienne. Il a réalisé qu’il avait péché contre DIEU et contre son père et a CHOISI de S’HUMILIER.

Se pourrait-il que tu sois présentement anesthésié(e) par le péché? Se pourrait-il que je sois en train de faire semblant que tout va bien sachant pertinemment que je vis en dehors de la volonté de DIEU? Si tel est le cas, il nous faut chacun être courageux pour affronter la réalité, refuser de rester dans l’illusion que nous donne le péché pour revenir à DIEU avec un cœur repentant car DIEU notre PÈRE ne se lasse pas de pardonner.

2 Chroniques chapitre 7 verset 14 Si Mon peuple sur qui est invoqué Mon nom, S’HUMILIE, prie, cherche Ma face, SE DÉTOURNE DE SES MAUVAISES VOIES, JE l’exaucerai des cieux, JE PARDONNERAI ses fautes et guérirai son pays.

Proverbes chapitre 28 verset 13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point mais celui qui les DÉLAISSE et les avoue, OBTIENT MISÉRICORDE.

pour aller plus loinLecture conseillée pour différencier LE péché d’avec les péché : ICI

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.