Une Française sur trois a déjà eu recours à l’IVG

Publié le 15 Janvier 2015

40 ANS APRES – Depuis 1975, les interruptions volontaires de grossesse sont en perte de vitesse. Mais cette baisse est beaucoup moins nette ces dernières années. 

Dans deux jours, la loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) soufflera ses 40 bougies. A cette occasion, l’Institut national d’études démographiques (Ined) publie une vaste étude sur le sujet. Premier enseignement : si les femmes ont moins recours à l’IVG, les avortements répétés sont plus fréquents.

33% des Françaises ont déjà eu recours à l’IVG. Le nombre d’IVG a reculé mais timidement depuis 1975.  « Après avoir diminué de 1975 à 1995, le recours à l’IVG a légèrement augmenté avant de se stabiliser à la fin des années 2000 », résume l’Ined.

Aujourd’hui, une Française sur trois (33 %) a recours une fois ou plus à l’IVG dans sa vie. Près de 210.000 avortements ont été recensés en France en 2011.

Plus d’avortements à répétition. Les femmes ayant déjà avorté le font plus souvent à plusieurs reprises, même si le phénomène reste « faible en France » puisque, en 2011, seulement « 9,5% des femmes ont recours deux fois à l’IVG, et 4,1% trois fois ou plus au cours de leur vie« . 

210,000 C’est le nombre d’IVG pratiqués en 2011.
9,5% La proportion de femmes qui ont eu recours à l’IVG deux fois dans leur vie. Un chiffre en augmentation.
27,5 L’âge moyen pour les femmes qui ont recours à l’IVG en France. Cet âge a reculé par rapport à 1975 (26,7 ans).
7  Les IVG sont réalisées en moyenne avant la 7ème semaine de grossesse.

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.